logo participation citoyenne.JPG
reunion 02.jpg
reunion 01.jpg
reunion 03.jpg

QU’EST-CE QUE LA
PARTICIPATION CITOYENNE ?

Crée en 2006, la participation citoyenne est un dispositif officiel simple, efficace et gratuit qui permet de lutter contre les actes de délinquance et les incivilités d’un quartier ou d’une commune.
Des référents citoyens sont choisis par le maire, sur volontariat, pour faire le relais entre les habitants du quartier et la brigade de gendarmerie locale.
En renforçant le contact et les échanges d’informations entre les forces de l’ordre, les élus et la population, la participation citoyenne s’inscrit pleinement dans la police de sécurité du quotidien.
La participation citoyenne permet également de développer une culture de prévention de la délinquance auprès des citoyens et suscite leur adhésion.
Cette démarche partenariale ne cesse de se développer. Plus de 5700 communes l’ont déjà adopté et mis en oeuvre.
 
LES CITOYENS RÉFÉRENTS
Ils sont choisis par le maire sur la base du volontariat, de la disponibilité et du bénévolat.
Ils alertent la gendarmerie de tout événement suspect ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient témoins.
Ils relaient les conseils et messages de prévention de la gendarmerie auprès des autres habitants du quartier.
La participation à ce dispositif ne leur confère pas de prérogatives de puissance publique. Les citoyens référents ne doivent donc en aucun cas procéder par eux-mêmes ou être intégrés à des dispositifs de surveillance du quartier ou de la commune.
LA GENDARMERIE
Le responsable de la gendarmerie locale désigne un gendarme référent pour entretenir un contact régulier avec les citoyens référents : recueil des informations, dispense de conseils et diffusion des messages de prévention aux fins d’information de la population.
Une réunion publique annuelle est organisée par le maire et le responsable local de la gendarmerie pour présenter le bilan du dispositif.
 
LA PARTICIPATION CITOYENNE À SAINT CÉSAIRE
Initiée lors d’une première réunion avec la brigade de gendarmerie de Vézénobres en juin 2019, le dispositif n’a pas été mis en place immédiatement du fait la crise sanitaire liée au coronavirus et de la mobilisation des gendarmes pour des missions de sécurité.
Toutefois, la charte d’engagement des futurs référents a été signée par les intéressés en juillet dernier et la réunion d’installation s’est finalement tenue le 8 décembre 2020.
Il a été décidé de répartir les 12 référents volontaires sur les différents quartiers de la commune. Ces quartiers sont les suivants :
-      Cadenat – Carignans
-      Camparas - route Mas Nouguier - route Mas de Pierres (y compris Mas de Pierres)
-      Centre village
-      Cubières 
-      Mas Nouguier
-      Pézélhous – cave coopérative
-      Poujade
-      Route de Saint-Maurice.
Les coordonnées des référents sont diffusées aux habitants par note d'information déposée dans les boîtes aux lettres (diffusion faite fin janvier 2021).